Un "Oui" pour toujours

Consécration définitive d'Isabelle Klingebiel le dimanche 20 juin

Célébration de la consécration définitive d’Isabelle Klingebiel, dimanche 20 juin 2021

 

Quelle joie ! Dimanche 20 juin 2021 en l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Maubeuge, Isabelle Klingebiel a dit « oui ! ». Au milieu de nous, faisant l’œuvre de Dieu, elle a fait un pas en avant et a prononcé ce petit mot d’une importance capitale. Isabelle s’est consacrée définitivement à Dieu, proclamant publiquement son Oui pour toujours,  pour témoigner de son amour et de sa confiance en Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ce que nous avons vu et entendu ce dimanche est un écho lointain du « fiat » dit par la Très Sainte Vierge Marie lors de l’Annonciation. Marie nous a montré la voie, l’abandon et la consécration totale à Dieu par un mot qui engage toute une vie : Isabelle empreinte ce chemin. Elle est accompagnée par la Fraternité Jésus-Caritas, institut séculier à la suite de Charles de Foucauld

Une consécration nous renvoie à notre baptême. Chaque étape de la liturgie nous fait réfléchir à notre propre engagement. Assister à cette consécration, c’est aussi s’interroger sur nos propres étapes sur notre chemin vers le Christ. Il est bien question de cela, de chemin et de passage. Mgr Vincent Dollmann, archevêque de Cambrai, venu recueillir le OUI d’Isabelle, a développé cela durant son homélie. Il nous explique qu’il y a trois dimensions au passage : d’abord la foi, une foi totale, une foi capable de rendre compte ; ensuite la charité, cette unité de vie, cette volonté de mieux vivre ce que le Christ nous a donné et de le manifester par nos paroles mais aussi par nos comportements, un témoignage de fidélité à l’Evangile et une volonté de tout faire pour ouvrir les cœurs à celui-ci ; Enfin l’espérance, dans laquelle il faut nous renouveler en nous rappelant que nous venons de Dieu et que nous reviendrons à lui, l’espérance devant nous permettre de passer ce temps sur Terre.

Par les mots prononcés et la croix reçue des mains de l’archevêque, Isabelle est appelée à vivre « dans le monde » sans être « du monde » pour y témoigner de son amour. Cette croix sera pour Isabelle un rappel de sa consécration, offrande de sa vie à l’Eglise, pour le salut du monde. Isabelle sera elle-même ce rappel aussi pour nous.

Sur ce chemin, engageons-nous pleinement nous aussi, à notre manière, car il mène au Ciel et à la vie éternelle : « Moi, je suis le chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi » (Jean, 14, 6).

Article publié par Isabelle KLINGEBIEL • Publié le Mardi 22 juin 2021 • 1596 visites

keyboard_arrow_up